CDEM

Planifiez votre voyage

Le Sentier de la poutine

Quand le rural nous régale

POUTINETRAIL.COM

Qui n’a pas déjà rêvé d’ajouter un ingrédient spécial à sa poutine? Votre vœu risque d’être exaucé sur le Sentier de la poutine! La célèbre recette québécoise se voit une nouvelle destinée au Manitoba : attirer les gens vers le rural. Huit restaurants de municipalités bilingues du Manitoba participent à ce Sentier de la poutine, pour le plus grand plaisir des amateurs de bonne bouffe!

 

Lynne Vincent est propriétaire du restaurant Ti-Beauville, à Richer. Pour elle, c’est une chance de participer au Sentier de la poutine. « Il faut soutenir ce genre d’initiative. De plus, la poutine était jusque-là la seule recette que je ne savais pas cuisiner. C’est très intéressant pour moi! »

 

LYNNE VINCENT, propriétaire du restaurant Ti-Beauville à Richer

 

Qu’est-ce que le Sentier de la poutine exactement? « C’est quelque chose d’innovant et d’attirant à la fois » décrit Roselle Turenne, conseillère en tourisme au CDEM. Les municipalités bilingues du Manitoba sont mises en valeur, grâce à leurs lieux de restauration. « Le principe est que chaque restaurant participant développe sa propre poutine signature. En participant à ce projet, non seulement cela attire une nouvelle clientèle, mais cela crée plus de passage dans les communautés francophones et développe l’économie. Et c’est le fun! »

 

En passant par Lorette, Sainte-Anne, Marchand ou bien Saint-Malo, au total huit municipalités bilingues du Sud-Est du Manitoba composent le Sentier de la poutine. Chaque recette originale sera officiellement sur les menus et prête à être dégustée dès le 31 août. « On voulait créer une stratégie pour attirer les gens de Winnipeg vers le rural. Qu’est-ce qui attirerait les gens dans nos municipalités bilingues? On a pensé à la nourriture! Et évidemment, tout le monde aime la poutine. »

 

Pour participer, deux règles sont simples : les frites doivent être faites de pommes de terre fraiches et le fromage doit être obligatoirement en grains.

Sur le menu du restaurant Ti-Beauville, la poutine figure bien évidemment sur le menu. Après quelques réflexions, Lynne Vincent concocte sa nouvelle recette. « On utilise notre sauce brune faite maison et de la viande épicée. En plus des grains de fromage, on ajoute du fromage râpé, du bacon et des oignons verts. Il sera possible d’ajouter des œufs également. Pourquoi pas revisiter la recette plus tard avec des piments et de la courgette? » Les options sont infinies!

 

Cette aventure expérientielle allie culinaire et local. Et franco! Car la poutine, d’origine québécoise est aujourd’hui un plat immanquable pour les communautés francophones de l’Ouest. « C’est un plat que l’on peut s’approprier et que l’on aime célébrer dans nos communautés. »

Lynne Vincent est ravie de pouvoir offrir une nouveauté à sa clientèle. De plus, c’est aussi un point positif en vue de l’hiver prochain. « Pendant l’été, il y a beaucoup de passage au restaurant. Mais moins en hiver. Richer est un petit village. Les gens sont d’ailleurs souvent étonnés que l’on y parle français! »

 

Entre plaisir gastronomique et développement économique, le Sentier de la poutine invitent les Winnipégois, ainsi que tous les amateurs de saveurs, à sortir des sentiers battus et découvrir ce que les municipalités bilingues du Manitoba ont à offrir.

 

POUTINETRAIL.COM

Commandez votre magazine

Feedback Form