CDEM

Planifiez votre voyage

Richer | Un passé à découvrir

Tiré de La Liberté du 30 juillet au 5 août 2014

Richer

Un passé à découvrir

Musée depuis 2010 et site historique provincial, l’église de l’Enfant-Jésus est un endroit propice à la découverte du passé métis et canadien-français de la région de Richer.


photos : Archives La Liberté
L’église de l’Enfant-Jésus, à Richer. En médaillon : Yvonne Fontaine Godard.

Daniel BAHUAUD
redaction@la-liberte.mb.ca

«Déclarée site historique provincial en 2008, l’église de l’Enfant-Jésus, située à Richer, est une perle de la prairie, lance la présidente du site historique Enfant-Jésus, Yvonne Fontaine Godard. C’est une machine à remonter le temps qui, tout en étant un exemple, fidèlement restauré à son état initial, d’une église de campagne d’autrefois, nous transporte jusqu’en 1910, année de sa construction. »

Le public peut, en fait, visiter les lieux tout l’été, et ce jusqu’au

1er septembre prochain, grâce aux tournées guidées offertes par Yvonne Fontaine Godard. (1)

« Le bâtiment de l’église, son architecture, son décor intérieur et les objets de culte qui s’y trouvent ont une grande valeur muséale, souligne Yvonne Fontaine Godard. Or le site offre beaucoup plus qu’un aperçu de la vie spirituelle des catholiques d’antan à Richer. Depuis 2010, l’édifice accueille le Musée Thibaultville, qui dresse le portrait des cultures canadienne-française et métisse. Nous avons préparé une collection d’artéfacts sur les écoles, la vie des militaires de la région, ainsi que la menuiserie et les scieries qui ont longtemps contribué à l’économie de Richer. »

En fait, c’est en 1861 que de nombreux bûcherons sont d’abord passés à Richer, pour couper le bois nécessaire à la troisième Cathédrale de Saint-Boniface. Ils étaient accompagnés du missionnaire, Jean-Baptiste Thibault, qui a célébré la première messe dans la région. Le village de Richer, qui plus tard a vu le jour au même endroit, a longtemps porté le nom de Thibaultville.

En outre, on peut également contempler des objets reliés aux fermes laitières, à l’ancienne fromagerie de Richer et au chemin Dawson, première route terrestre dressée sur l’axe Est-Ouest du Manitoba. « C’est l’ancêtre de l’autoroute transcanadienne, souligne Yvonne Fontaine Godard. Et c’est le long de la route que se sont établies les familles pionnières de Richer : les Lemire, les Vandal, les Hupé, les Nault, Godard, Pattyn et j’en passe. »

On peut également se renseigner sur les personnages et les institutions qui ont contribué au développement de Richer et des communautés environnantes de La Coulée et de Tête Ouverte (aujourd’hui Broken Head).

« Nous avons une collection dédiée à l’abbé Jean-Baptiste Thibault, explique Yvonne Fontaine Godard. Et on peut se renseigner sur les sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe, qui ont longtemps enseigné aux jeunes de la région.

« Il y a beaucoup de photos, qui donnent vie au portrait dressé par les artéfacts, poursuit-elle. Et pour compléter ce portrait, on peut contempler les monuments, dressés dans le cimetière, célébrant les contributions de l’abbé Thibault, des religieuses enseignantes, ainsi que des anciens combattants de Richer. »

(1) Pour recevoir une tournée guidée du site historique Enfant-Jésus, composer le (204) 422-9369. Les tournées sont offertes de 13 h à 16 h.

Commandez votre magazine

Feedback Form