CDEM

Destinations

La Région Sud-Est

La porte d’entrée des premiers francophones au Manitoba

Saviez-vous que la petite histoire de la francophonie manitobaine commence dans cette magnifique région qui couvre tout le territoire de l’est de la rivière Rouge jusqu’à la frontière ontarienne, et où les prairies rencontrent le paysage accidenté du Bouclier canadien?

En effet, c’est par ici que sont d’abord passés les premiers francophones, au 18e siècle. On parle bien sûr des voyageurs qui se dirigeaient vers l’ouest à la recherche de fourrures.

La plupart des communautés francophones de la région ont été fondées à la fin du 19e siècle. Des colons venus du Québec et du nord des États-Unis ont choisi de s’établir dans la région, en raison de l’arrivée du chemin de fer.

Prenez le temps d’explorer ces localités francophones. Laissez-vous séduire par le charme des régions rurales et la richesse du patrimoine francophone typique du sud-est manitobain!

Île-des-Chênes

Population approximative: 950
Comme c’est le cas pour la plupart des villages francophones du sud-est du Manitoba, l’histoire du village d’Île-des-Chênes remonte à la fin du 19e siècle, à l’époque où la Province du Manitoba décide de vendre aux nouveaux arrivants des terres qu’elle avait achetées de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Hébergement touristique

La Broquerie

Population approximative: 3 659
Situé au cœur du sud-est du Manitoba, à environ 70 kilomètres de Winnipeg, la communauté francophone de La Broquerie est toujours « vachement » heureuse de vous souhaiter la bienvenue. Oui c’est vrai - il y a une énorme statue de vache à l’entrée sud du village qui accueille les visiteurs! Ne soyez pas gênés, faites-vous prendre en photo avec Brisette la vache, et découvrez les multiples attraits du village.

Festivals et événements

La Rochelle

Population approximative: 20
Un hameau du sud-est manitobain situé entre Saint-Pierre-Jolys et Saint-Malo sur les rives de la rivière-aux-Rats, l’histoire de La Rochelle remonte au milieu du 19e siècle avec l’arrivée de familles métisses de Saint-Norbert, Saint-Vital et Saint-Adolphe puis de familles canadiennes-françaises et ukrainiennes.

Lorette

Population approximative: 2 000
Situé à 26 kilomètres au sud-est de la capitale manitobaine, le village de Lorette bénéficie du charme de la campagne et de la proximité de la grande ville.

Marchand

Le village pittoresque de Marchand, situé au sud-est de La Broquerie, à environ une heure de Winnipeg, est la porte d’entrée du Parc provincial Sandilands.

Otterburne

Population approximative: 200
Petite localité paisible située à environ 50 kilomètres au sud de Winnipeg, la première chose qu’on aperçoit en arrivant à Otterburne, c’est le Collège Providence à l’entrée du village - un géant édifice au beau milieu de la plaine manitobaine!

Richer

Population approximative: 500
Situé à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Winnipeg sur la route Transcanadienne, le village de Richer naît de deux peuples fondateurs : les Français et les Métis. Ce qui attire les premiers colons dans la région, qu’on appelait alors Côteau-de-Chênes, c’est le bois. La construction du chemin Dawson à partir de 1869 encourage la venue de colons à Côteau-de-Chênes qui viennent s’ajouter aux habitants Métis établis dans la région depuis les 1840. En 1901, on décide de rebaptiser le village Thibaultville en l’honneur du premier missionnaire de la région, l’abbé Jean-Baptiste Thibault. En 1905, lorsque que la population réclame un service postal, le nom de Richer en hommage à Isaïe Richer, un homme politique qui a assiste financièrement la paroisse remplace le nom de Thibautville. Mais à partir des années 1960, avec l’exode de la population rurale vers la ville (Winnipeg), la population de Richer commence à diminuer rapidement. De plus, en 1995, l’Église de l’Enfant-Jésus, sur le Chemin Dawson historique, voit ses portes fermées. En octobre 2008, suite aux efforts des gens de la communauté, cette église obtient le statut de site historique municipal; voir le lien suivant : http://www.rc.net/canada/stboniface/enfant-jesus/ . Toutefois, le village offre plusieurs services aux nombreux vacanciers qui fréquentent les terrains de camping de la région ou qui voyagent vers parc provincial Whiteshell avoisinant.

Sainte-Geneviève

Population approximative: 300
Les premières familles françaises s'établirent dans la région en 1900. L’endroit a d’abord porté le nom de Saltel, en l’honneur de la famille Norbert Saltel. Plus tard, la paroisse adopta le nom de Sainte-Geneviève, patronne de Paris, pour rendre hommage aux premiers colons, pour la plupart des Français. La communauté s’adonna à l’élevage de bétail et à la production laitière pendant de nombreuses années. Située à proximité de la ville de Winnipeg, Sainte-Geneviève possède une charmante petite église ainsi que le Musée du vieux presbytère. Au cours des dernières années, l'endroit s'est transformé en banlieue-dortoir de la ville de Winnipeg.

Attractions

Saint-Georges

Population approximative: 500
Un petit coin de paradis situé au bord de la rivière Winnipeg à plus de 140 kilomètres au nord-est de la capitale manitobaine, Saint-Georges vous offre des paysages sans pareil pour la baignade, la pêche, la randonnée, le canot, la motoneige et le ski de fond.

Attractions

Festivals et événements

Saint-Malo

Population approximative: 800
Saint-Malo, à 45 minutes au sud de Winnipeg, est un centre de villégiature de choix. L’été, les vacanciers se précipitent à leurs chalets ou au terrain de camping afin de profiter des activités en plein air et des plages du Parc provincial de Saint-Malo. L’hiver, on peut y faire de nombreuses activités y inclut la pêche sur glace, la randonnée en motoneige et les courses de voitures sur le lac. Le Parc provincial de Saint-Malo est un des parcs les plus fréquentés du Manitoba!

Attractions

Hébergement touristique

Festivals et événements

Saint-Pierre-Jolys

Population approximative: 1 000
Situé à une trentaine de minutes au sud de Winnipeg, Saint-Pierre-Jolys est un charmant village sur les berges de la rivière-aux-Rats. Il a été fondé en 1877 suite à une expédition menée par l’abbé Ritchot de Saint-Norbert qui était convaincu d’y retrouver des terres fertiles.

Attractions

Hébergement touristique

Festivals et événements

Sainte-Anne

Population approximative: 1 500
Entouré de riches terres agricoles à l’ouest, la forêt boréale à l’est et la rivière Seine en plein milieu du village, Sainte-Anne-des-Chênes se trouve le long de l’historique Chemin Dawson à environ 40 kilomètres à l’est de Winnipeg.

Festivals et événements

Commandez votre magazine

Feedback Form